Charles Ray
Du 16 février au 6 juin

Les expositions

Ateliers, visites, événements

  • Conférence
    23 mai

    L'œuvre de Charles Ray

    Charles Ray, Boy with frog, 2009. Photo et Courtesy Studio Charles Ray.
    Fermer Charles Ray, Boy with frog, 2009. Photo et Courtesy Studio Charles Ray.

    Dans le cadre des deux expositions dédiées à l’œuvre de Charles Ray à la Bourse de Commerce – Pinault Collection et au Centre Pompidou, les deux institutions s’associent pour une soirée autour de l’œuvre de l’artiste.

    Gratuit sur réservation
    2h30
  • Soirée Super Cercle
    9 juin

    Venus X + Bambounou et Low Jack

    Courtesy Venus X. Photo DR.
    Fermer Courtesy Venus X. Photo DR.

    Le 9 juin, de 20h à 1h, une soirée spéciale Super Cercle se déroulera dans la Rotonde de la Bourse de Commerce, avec un DJ set du duo de la scène électronique française Bambounou et Low Jack. Venus X, DJ de la scène underground, queer et créative new-yorkaise, clôt la soirée.

    Rotonde de la Bourse de Commerce — Pinault Collection
    5h
  • Courtesy Angel Bat Dawid. Photo Marissa Alper.
    Fermer Courtesy Angel Bat Dawid. Photo Marissa Alper.

    La Bourse de Commerce et le label new-yorkais Blank Forms – dans le cadre d’Ideal Trouble Festival, invitent la compositrice et multi- instrumentiste américaine Angel Bat Dawid et les musiciens du Brothahood pour un concert aux allures de rite sacré en apesanteur.

    Auditorium de la Bourse de Commerce
    1h

Expositions à venir

du 22 juin 2022
au 2 janvier 2023
Exposition

« Une seconde d'éternité »

Phillippe Parreno, Quasi Objects : My Room is a Fish Bowl, AC/DC Snakes, Happy Ending, Il Tempo del Postino, Opalescent acrylic glass podium, Disklavier Piano (détail), 2014. Photo Andrea Rossetti
Fermer Phillippe Parreno, Quasi Objects : My Room is a Fish Bowl, AC/DC Snakes, Happy Ending, Il Tempo del Postino, Opalescent acrylic glass podium, Disklavier Piano (détail), 2014. Photo Andrea Rossetti

« Une seconde d’éternité » dessine un parcours inspiré par la question et l’expérience du temps, à travers un ensemble d’œuvres de la Collection Pinault.

Acheter un billet
Phillippe Parreno, Quasi Objects : My Room is a Fish Bowl, AC/DC Snakes, Happy Ending, Il Tempo del Postino, Opalescent acrylic glass podium, Disklavier Piano (détail), 2014. Photo Andrea Rossetti
Fermer Phillippe Parreno, Quasi Objects : My Room is a Fish Bowl, AC/DC Snakes, Happy Ending, Il Tempo del Postino, Opalescent acrylic glass podium, Disklavier Piano (détail), 2014. Photo Andrea Rossetti

À lire, à voir, à écouter

Newsletter

Participez aux visites, aux ateliers, aux rencontres…

Pinault Collection utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer sa newsletter sur les actualités de la Collection et ses offres promotionnelles. Vous disposez de la possibilité de vous désinscrire à tout moment via le lien de désabonnement. Retrouvez ici notre politique de gestion des données.

« L’architecture comme trait d’union entre le passé et le présent, où dialoguent le patrimoine et la création contemporaine. »
Tadao Ando

Des vestiges de l’ancienne Halle aux blés aux cimaises blanches du nouveau musée d’art contemporain, des décors peints aux parois de béton banché, la Bourse de Commerce reprend vie, après trois ans d’une rénovation hors du commun.

La Bourse de Commerce
Intro

Complété au fil de l’actualité de Pinault Collection, cet ensemble numérique vous invite à voir et revoir une sélection des œuvres de la collection, rassemblées par accrochage et par exposition présentés dans ses musées et dans ses manifestations hors les murs.

La Collection Pinault, un ensemble unique de plus de 10 000 œuvres de près de 400 artistes, issus de toutes les scènes artistiques et de toutes les générations, des figures reconnues de l’art contemporain aux courants plus émergents.

Elle est constituée de peintures, de sculptures, de vidéos, de photographies, d’œuvres sonores, d’installations et de performances.

 

 

En-tête
En collection !
Sous-titre
Antonio Oba, Garoto com cabelo de pipoca - Atotô, 2019
Image
Antonio Oba Garoto com cabelo de pipoca - Atotô, 2019