Un accrochage inédit et collectif

Urs Fischer

Un accrochage inédit et collectif

La Bourse de Commerce – Pinault Collection a ouvert ses portes au public avec une exposition collective rassemblant environ 200 œuvres de plus de trente artistes. Cette présentation active l’ensemble de ses dix espaces d’expositions et propose des œuvres in situ au fil de la visite, de l’extérieur à l’intérieur du bâtiment.

« J’ai souhaité que l’exposition inaugurale manifeste le désir d’ouverture et témoigne du dynamisme de cette collection qui est en résonance permanente avec son temps. J’ai donc fait le choix de livrer le musée tout entier aux artistes pour qu’ils puissent confronter leurs créations au génie du lieu.»
François Pinault

 

Pierre Huyghe, Offspring

Des œuvres et des ensembles inédits : peinture, sculpture, vidéo, installation, photographie, performance

David Hammons
Vue de l'exposition David Hammons (c) Florent Michel

 

Placée sous le titre d’« Ouverture », cette exposition est un manifeste de la multiplicité des pratiques – peinture, sculpture, vidéo, installation, photographie, performance –, de l’équilibre des générations, des cultures, des origines et des genres des artistes présents au sein de la collection. Un manifeste aussi de la diversité de ses thématiques, de ses lignes de forces : le « passage du temps », la vanité (sans exclure que l’humour puisse aussi parfois y trouver place) ; la revendication d’une matérialité pauvre ; la radicalité de démarches engagées dans des questions politiques, sociales, raciales, de genre… ; une profonde vision humaniste, enfin, portée par des œuvres qui interrogent la figure humaine, le visage, le corps.

 

Une trentaine d’artistes, dont plus d’un tiers présentés pour la première fois par la  collection 

 

Vue de l'exposition Bertrand Lavier
Vue de l'exposition Bertrand Lavier (c) Florent Michel

Ces lignes s’entrecroisent au fil des propositions et privilégient des œuvres et surtout des ensembles – la constitution de grands corpus est en effet l’un des traits de personnalité les plus forts de la Collection Pinault – jamais montrés auparavant, ainsi que des projets in situ, conçus ou reconfigurés pour le contexte très spécifique de la Bourse de Commerce.

 

Un point de vue sur l’art qui met en valeur la diversité

Ce nouveau musée d’art contemporain est né de la volonté d’un collectionneur, empreint de son regard et de la force de sa relation aux artistes construite au long de plusieurs décennies. Dans le fil des expositions présentées à Venise, depuis 2006 et des expériences hors les murs depuis 2007, cette « Ouverture » affirme la dimension personnelle, passionnée, engagée, qui caractérise le projet culturel de François Pinault. L’ouverture de la Bourse de Commerce constitue une nouvelle étape de ce projet, où rien n’est jamais figé, toujours à remettre en question, toujours à mettre au défi. Son titre résume l’esprit de cette première présentation : l’ouverture, c’est l’entrée du premier visiteur, l’ouverture c’est avoir la liberté d’un point de vue sur l’art ; c’est rechercher toujours des situations nouvelles et émergentes ; c’est vouloir rapprocher l’art contemporain de tous les publics.

Rudolf Stingel, Untitled (Franz West), Untitled (Paula), Untitled (Ernst Ludwig Kirchner)
Rudolf Stingel Untitled (Franz West), 2011 Huile sur toile/Oil on canvas, 334,3 x 310,5 cm Courtesy de l'artiste Untitled (Paula), 2012 Huile sur toile/Oil on canvas, 335,3 x 457,2 cm © Rudolf Stingel Courtesy Paula Cooper Gallery, New York. Untitled (Ernst Ludwig Kirchner), 2010 Huile sur toile/Oil on canvas, 335,3 x 231,1 cm Vue d'exposition "Ouverture", Bourse de Commerce - Pinault Collection, Paris 2021. Courtesy des artistes et de Pinault Collection. Photo Aurélien Mole.