Tarek Atoui Tarek Atoui

Archive
atoui

Desservi par l’escalier qui s’enroule autour du cylindre de béton qui traverse les niveaux de la Bourse de Commerce, le Foyer a accueilli l’œuvre de Tarek Atoui, exposée pour la première fois, en Europe, à la Biennale de Venise en 2019.

Egalement présentée à Guangzhou et à Singapour, The GROUND devient aussi un espace de performance. Au Palazzo Grassi, au Teatrino, à Venise, et désormais à Paris, l’œuvre a été activée par l’artiste, seul ou accompagné d’invités. Ces performances seront présentées dans le cadre de la programmation live de la Bourse de Commerce.

Ce polyptique est le fruit de cinq ans de voyages, d’investigations et d’observations, dans le delta de la rivière des Perles, en Chine, à étudier les pratiques agricoles, architecturales et musicales, traditionnelles et contemporaines. Cette œuvre participative, invite le visiteur à se mettre, à son tour, à l’écoute. Pour que, selon le mot de Rilke, « le vide advienne à cette vibration qui nous saisit, et console, et soutient ».

Tarek Atoui, né à Beyrouth en 1980, se forme en France à la musique électro-acoustique. Il interprète à travers le monde ses créations d’art sonore, sur les instruments et dispositifs spatiaux qu’il conçoit, sculpte et installe, faisant de son travail de plasticien une matrice musicale. Pour moduler des sons inouïs et composer, Atoui commence par poser et modeler l’espace où vibreront ses pièces. Sous ses doigts, le son se révèle matière à sculpter, et le visible trouve ses voix. Ses œuvres collaboratives se nourrissent de recherches sur l’histoire de la musique, d’une réflexion sur la performance comme dynamique d’épanouissement et de la relation, en jeu dans l’installation, entre particulier et général.