MARLENE DUMAS Open-End

du 27 mars 2022
au 8 janvier 2023
Dumas, Losing (Her Meaning), 1988
Fermer Dumas, Losing (Her Meaning), 1988

Le Palazzo Grassi annonce « open-end », la grande exposition monographique consacrée à Marlene Dumas dont l’ouverture au public est prévue dimanche 27 mars 2022.

L’exposition personnelle de Marlene Dumas (1953, Le Cap, Afrique du Sud) s’inscrit dans le cycle des monographies de grands artistes contemporains, inauguré en 2012 par le Palazzo Grassi et proposé en alternance avec les expositions thématiques à partir de la Collection Pinault.

Le commissariat de l’exposition, intitulée « open-end », est assuré par Caroline Bourgeois en collaboration avec Marlene Dumas. L’exposition rassemble plus de 100 œuvres et propose un parcours consacré à l’ensemble de sa production picturale, avec une sélection de tableaux et de dessins datant de 1984 à aujourd’hui, dont certaines œuvres inédites réalisées au cours des dernières années. Déployée sur les deux étages du Palazzo Grassi, « open-end » inclut des œuvres appartenant à la Collection Pinault, ainsi que des prêts exceptionnels provenant de musées internationaux et de collections privées.

Considérée comme l’une des artistes les plus influentes de la scène artistique contemporaine, Marlene Dumas est née en 1953 au Cap, Afrique du Sud. Elle grandit et étudie les beaux-arts sous le régime brutal de l’apartheid. En 1976, elle arrive en Europe pour poursuivre ses études et s’installe à Amsterdam, où elle vit et travaille depuis lors. Bien qu’au début de sa carrière elle ait été connue pour ses collages et ses textes, Marlene Dumas peint aujourd’hui principalement à l’huile sur toile et à l’encre sur papier. La plus grande partie de son œuvre est constituée de portraits représentant aussi bien la souffrance, l’extase, la peur, que le désespoir, mais qui sont également souvent un commentaire sur l’acte même de peindre. Le moment crucial de son travail réside dans son utilisation des images d’où elle puise son inspiration, provenant aussi bien de journaux que de revues, de photogrammes cinématographiques, ou encore de polaroïds qu’elle prend elle-même. Elle dit en parlant de son travail : « Je suis une artiste qui utilise des images de seconde main et des expériences de premier ordre ». L’amour et la mort, les questions de genre, les thématiques raciales, l’innocence et la faute, la violence et la tendresse sont les grands questionnements, où la sphère intime s’allie à des questions sociopolitiques, à des faits divers ou à de grands sujets de l’histoire de l’art. Toute sa production se fonde sur la conscience que le flux sans fin d’images qui nous investit chaque jour, interfère avec la perception que nous avons de nous-mêmes et notre manière de lire le monde. Pour l’artiste, peindre est un acte très physique, qui touche à l’érotisme et à ses différentes histoires.

Le travail de Marlene Dumas se concentre sur la représentation des figures humaines prises dans leurs émotions et paradoxes les plus intenses : « La peinture, c’est la trace du toucher humain. Il s’agit de la peau d’une surface. Un tableau n’est pas une carte postale. 

L’exposition sera accompagnée d’un catalogue co-édité par Palazzo Grassi – Punta della Dogana avec Marsilio Editori, Venise.

Du lundi au dimanche de 11h à 19h
Fermeture le mardi et le 1er mai.
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h
Le premier samedi du mois, nocturne gratuite de 17h à 21h.
Ouvert le 24 décembre et le 31 décembre jusqu'à 17h, le 25 décembre jusqu'à 19h, le 1er janvier jusqu'à 21h.

Un billet unique pour toutes les expositions. En raison de la situation sanitaire, la réservation est obligatoire en ligne ou sur place.
Plein tarif : 14€
Tarif réduit : 10€

Gratuit après 16h pour les porteurs de la carte Super Cercle.